Vous êtes ici

Share

Activités du comité sur les migrations internationales

Novembre-décembre 2020

 

Le 5 novembre, le Comité de l'UIESP sur les Migrations internationales : renforcer les connaissances scientifiques pour asseoir les politiques a organisé un webinaire sur les « Priorités de la recherche sur les migrations internationales et les mobilités : les implications de la pandémie de COVID et son legs ». L'équipe de chercheurs de WorldPop dirigée par Andrew Tatum (Université de Southampton) a ouvert le webinaire avec une présentation intitulée « Évaluer les effets de la réduction des voyages et des contacts pour atténuer la pandémie et la résurgence du COVID-19 ».

 

Alessandra Carioli, Jessica Floyd, Shengjie Lai, Corrine Ruktanonchai et Nick Ruktanonchai ont passé en revue l’ensemble des relations entre pandémies et mobilité humaine avec une analyse critique des sources de données sur la mobilité utilisées pour tester ces relations et leur modélisation. L'équipe a illustré différentes approches pour modéliser les interventions et les politiques visant à atténuer la propagation de la maladie à différentes échelles spatiales et temporelles. 

 

 

Marie McAuliffe (OIM), membre du comité de l'UIESP, et Ayman Zohry (Egyptian Society for Migration Studies), ancien président du comité de l'UIESP, ont élargi la discussion en décrivant les éléments requis pour la recherche sur les migrations et ce que cette recherche peut apporter à la théorie et aux politiques migratoires.

 

Jalal Abbasi-Shavazi (Université de Téhéran), membre du Conseil de l'UIESP, a fait une synthèse des présentations en soulignant l'importance qu’il y avait à repenser la théorie et les concepts migratoires ainsi que la façon de mesurer les migrations afin d’éclairer les politiques à différentes échelles d'analyse. Il a souligné les atouts analytiques particuliers des sciences de la population, comme le démontre la présentation de WorldPop qui intègre de nouvelles formes de données géographiques et démographiques et modélise de nouveaux schémas de mobilités internationales à des échelles géographiques variables, ventilées par sexe, par âge et par niveau d’éducation. Jalal Abbasi-Shavazi a plaidé pour que la démographie s’appuie sur des données dynamiques et des techniques innovantes pour mesurer et modéliser à la fois la mobilité internationale et « l’immobilité » et dialogue avec d'autres disciplines pour comprendre les moteurs et les implications des migrations et des mobilités.

 

L'enregistrement vidéo du webinaire, les présentations et la transcription des questions et réponses écrites sont disponibles ici

 

Les autres activités du comité sur cette période comprennent une collaboration avec le Groupe technique spécialisé sur les migrations de la Commission de l'Union africaine concernant le pilotage d'une Enquête mondiale sur les migrations (WMS) en Afrique. Des membres du comité ont participé à une séance lors du "Online African School of Migration Statistics(2-4 décembre 2020) consacrée à une éventuelle enquête africaine sur les migrations, parrainée par l'OIM GMDAC, la Commission de l'Union africaine, Statistics Sweden et le gouvernement allemand.

 

Marcela Cerrutti, membre du comité, a organisé une table ronde lors du IXe Congrès de l'Association latino-américaine de la population (ALAP), le 9 décembre, intitulée « Prioridades en investigation y en generación de información sobre migración internacional: perspectivas para una encuesta mundial sobre migración » (Priorités de recherche et de production d'informations sur les migrations internationales : perspectives pour une enquête mondiale sur les migrations). Pour plus d'informations sur la séance de l’ALAP, cliquez ici.

 
Français
Donate