Vous êtes ici

Impact de la migration interne et de l'urbanisation dans les pays en développement

Share
Français
(2010-2015)
Président-e 
Yu Zhu (Fujian Normal University / Shanghai University)
Membres 
Martin Bell (Demographics Australia)
Sabine Henry (University of Namur)
Michael White (Brown University)
Contact au sein du Conseil de l'UIESP 
David Lam (University of Michigan)
Secrétariat de l'UIESP 
Paul Monet (International Union for the Scientific Study of Population (IUSSP))
Termes de référence: 

Le 21e siècle verra la poursuite des processus interdépendants d’expansion urbaine rapide et de migrations internes massives dans les pays en développement. Selon la dernière projection virtuelle de l'ONU, la quasi-totalité de la croissance démographique prévue dans le monde avant 2050 sera concentrée dans les zones urbaines des pays en développement; dans le même temps, les migrations internes continuent d'être l'une des principales composantes de la croissance urbaine et des transformations socio-économiques et le mécanisme central de la redistribution de la population dans ces pays. Ces processus ne sont nullement une simple répétition de l'expérience passée des pays développés. Ils se déroulent dans un contexte nouveau caractérisé par une distinction « rural-urbain » qui s’estompe et une augmentation des préoccupations environnementales. Ils impliquent des flux migratoires multidirectionnels, qui génèrent une relocalisation des populations et une croissance de la population urbaine d’une ampleur inégalée. Ils ont des conséquences démographiques, sociales, économiques et environnementales massives mais diverses, dans les zones urbaines et rurales. Au cours de la dernière décennie, des efforts ont été faits pour examiner ces processus et les questions connexes. Des progrès ont été accomplis dans l’amélioration de la mesure et de la compréhension des dynamiques des populations urbaines et dans l'estimation et la projection des populations urbaines et citadines, notamment dans le cadre des précédents comités de l’UIESP. Toutefois, des efforts supplémentaires sont nécessaires pour une meilleure compréhension de la complexité croissante de la mobilité humaine et des nouvelles formes d'urbanisation, de leur mesure et leur comparaison internationale. Plus important encore, à ce jour nos connaissances sur les impacts des migrations internes et de l'urbanisation sur la population demeurent insuffisantes, en particulier dans les pays en développement. Cette compréhension n'a pas seulement un intérêt scientifique, mais elle a aussi des implications pratiques très importantes, en contribuant à l'élaboration de politiques relatives aux stratégies de développement économique, d’aménagement du territoire,  d’amélioration des infrastructures et de l’offre de services, d’adaptation sociale et de protection des migrants ruraux-urbains, ainsi que de la protection environnementale, tant dans les zones rurales qu’urbaines. 

Programme: 

Séminaire international sur les migrations internes, l’urbanisation et leurs impacts socioéconomiques dans les pays en développement : défis et réponses politiques.

Fuzhou, Chine, 10-12 décembre 2011. 

Une sélection des présentations du séminaire ont été publiées dans Asian Population Studies, Volume 9, Issue 2, 2013.

Donate